Home > Une scintigraphie osseuse

Une scintigraphie osseuse

On peut être amené à faire réaliser une scintigraphie osseuse en cas de douleurs dans les os ou les articulations, ou lorsque le médecin veut documenter une affection des os ou des articulations, par exemple en cas de rhumatisme, d’arthrose, d’inflammation, de petites fractures.

On s’en sert également pour la mise au point des tumeurs (recherche de métastases osseuses).

 

Qu’est-ce qu’une scintigraphie osseuse ?

Le squelette, que ce soit chez l’adulte ou chez l’enfant, est un tissu vivant. En effet, l’ensemble du squelette se renouvelle en permanence. Là où les contraintes mécaniques sont les plus fortes, l’os est produit plus rapidement et en quantité plus importante. De plus, en cas de dégât au squelette, par exemple lors d’une fracture ou d’une inflammation, l’os se répare et pour ce faire il fabrique de l’os nouveau très rapidement.

Ce mécanisme de renouvellement de l’os est appelé « remodelage osseux ».

Quand on réalise une scintigraphie osseuse, on injecte dans le sang, via une veine, une petite quantité d’un traceur radioactif (radio-traceur). Ce radio-traceur est ensuite capté par l’ensemble du squelette.

Les endroits du squelette où le remodelage osseux est augmenté vont capter le radio-traceur plus avidement que les autres os.

Grâce à la gamma-caméra on pourra obtenir des images de la distribution du radio-traceur et détecter les os qui auront concentré le traceur de manière importante. C’est ainsi qu’on peut grâce à cet examen détecter des petites fractures qui se traduisent par une augmentation du remodelage osseux (phénomène de réparation).

 

Préparation à l’examen – Précautions.

Il n’y a pas de préparation particulière pour une scintigraphie osseuse. Vous ne devez pas être à jeun et vous pouvez prendre vos médicaments habituels.

Il faut savoir qu’il y a une période d’attente de 2 à 4 heures entre l’injection du traceur et la réalisation des images. Ce délai est nécessaire pour laisser le temps au tissu osseux de capter le traceur.

Des précautions particulières s’appliquent aux femmes enceintes et aux femmes qui alaitent (voir plus loin).

 

Comment se déroule une scintigraphie osseuse en pratique ?

Le traceur est injecté par une veine, habituellement une veine du pli du coude ou de la main mais l’injection peut se faire aussi au niveau du pied. Dans certains cas, des images sont réalisées pendant l’injection du traceur, ce qui permet de détecter une éventuelle inflammation.

Aucun effet secondaire n’est à craindre pendant ou après l’injection : pas de sensation de chaleur, pas de nausée, pas d’allergie, pas de somnolence.

Après l’injection nous devons attendre que le traceur se fixe progressivement à l’os. Cette période dure de 2 à 4 heures habituellement. On vous donnera l’heure à laquelle vous devrez vous représenter pour réaliser les images scintigraphiques.

Pendant cette période, aucune précaution particulière n’est à suivre : vous pouvez quitter le service et mener une vie normale.

Vous pouvez conduire votre voiture. Il vous sera néanmoins demandé de bien vous hydrater, en buvant au moins 1 litre d’eau pendant cette période d’attente. Ceci permet d’accélérer l’élimination urinaire du traceur non fixé à l’os et de garantir la qualité des images scintigraphiques.

Il est recommandé d’uriner assis, même pour les hommes, ce qui réduit les risques de contamination.

Pour la réalisation des images scintigraphiques, le médecin ou le technologue en imagerie médicale vous positionnera sur la gamma-caméra. L’examen dure de 15 à 45 minutes en fonction du nombre de clichés qui doivent être réalisés. Il est possible que l’examen se déroule sur plusieurs gamma-caméras si des clichés spéciaux doivent être réalisés (tomographies).

 

Risques et Effets secondaires.

Aucun effet secondaire n’est habituellement observé. Le traceur injecté ne provoque pas d’allergie ni d’autre sensation désagréable.

En terme de dose d’irradiation, il faut savoir que l’activité injectée est faible et que l’irradiation qui en résulte est également faible, du même ordre que celle délivrée par des radiographies du squelette. La dose d’irradiation n’est pas liée au nombre de clichés qui sont réalisés.

Important : si vous êtes enceinte (ou que vous pensez que vous pourriez être enceinte), ou si vous allaitez, il faut prévenir le personnel et le médecin avant l’injection du traceur, et au mieux LORS DE LA PRISE DU RENDEZ-VOUS. En cas de grossesse, la réalisation d’une scintigraphie osseuse est a priori contre-indiquée.

Si nécessaire, elle pourra être réalisée dans certaines conditions très strictes. Si vous allaitez, le rendez-vous sera organisé de manière à ce que vous nourrissiez votre enfant juste avant l’injection. Ensuite l’examen se poursuivra normalement.

Les contacts longs et rapprochés avec de jeunes enfants sont déconseillés pendant 6 à 12 heures.