Home > What is nuclear medicine?

What is nuclear medicine?

Cet adage s’applique parfaitement à l’imagerie par radio-isotopes. En marquant une molécule par un atome radioactif, on la rend détectable très facilement n’importe où
dans l’organisme.

C’est ce qu’on fait en médecine nucléaire : un radio-élément (atome instable ou radioactif) est fixé sur une molécule. Ce couple est appelé radiopharmaceutique, ou radio-traceur.
Le radio-traceur va nous permettre de détecter une activité métabolique dans un organe donné. Sur l’image obtenue grâce à une gamma-caméra ou un PET-scan, nous ne verrons donc que le tissu qui concentre le radio-traceur, et uniquement lui.

Cette capacité à différencier le tissu-cible de l’environnement est particulièrement intéressante pour la détection des cancers et de leurs métastases.

A côté de cet aspect « détection », la médecine nucléaire permet l’étude in vivo (c’est-à-dire chez le patient vivant) des grands mécanismes biologiques. Par exemple, si on injecte un radio-traceur qui se fixe dans l’os en formation, on pourra obtenir une image de la formation osseuse. On parle d’imagerie métabolique ou fonctionnelle parce qu’en médecine nucléaire on ne s’intéresse pas à la taille ni à la forme des organes, mais bien à leur fonctionnement.

Les radio-traceurs sont utilisés pour le diagnostic et la mise au point de nombreuses maladies. A côté de ces applications diagnostiques, les radio-traceurs sont aussi utilisés pour le traitement d’affections bénignes et cancéreuses. Dans ce cas, on administre de hautes doses de radio-traceur qui sera concentré spécifiquement par le tissu qu’on
veut détruire.